Loi Bombe lacrymogene

La bombe anti-agression est une arme de défense discrète et efficace. Longtemps identifiée sous le nom de bombe lacrymogène ou bombe lacrymo, elle prend aujourd'hui le terme global de bombe anti-agression suite à de nombreuses polémiques. En effet, selon l'article 5 du Projet d'arrêté interministériel relatif au classement de certaines, armes et munitions, il est stipulé que : 

Pour être détenus sur soi, les générateurs d'aérosols lacrymogènes ou incapacitants à base de CS (orthochlorobenzylidène) doivent :

  • être concentrés à moins de 2% de CS,
  • avoir un remplissage inférieur às 100 ml,
  • un débit instantané de valve inférieur à 60 g/s mesuré sous une température atmosphérique de 20°. 
que dit la loi sur la bombe lacrymogene

Il en découle que le transport d'une bombe lacrymogene de 25 et 75 ml est totalement légal.

Pour ce qui est des autres : 

Les générateurs d'aérosol lacrymogènes ou incapacitants à base de CS (orthochlorobenzylidène) concentrés à plus de 2 p. 100 dont le volume de remplissage est supérieur à 100 ml ou dont le débit instantané à la valve est supérieur à 60 grammes par seconde mesuré sous une température atmosphérique de 20 °C sont classés en 6e catégorie. Ils ne sont pas soumis aux déclarations et leur régime est libre. 

Cela étant, leur transport est interdit par la législation française, sans motif légitime.

De nombreux moyens de défense proches de la bombe lacrymogène sont désormais présents sur le marché. Ils sont jugés plus efficaces et moins dangereux. A l'instar de la bombe lacrymogène, la bombe anti-agression, à gaz, en gel ou au poivre cause une incapacité temporaire par irritation des yeux (irritation, écoulement...) et du système respiratoire (suffocation, spasmes...) mais elle est moins sensible au vent et son effet est plus directionnel.